AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thierry

Aller en bas 
AuteurMessage
Thierry
MJ
MJ
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 45
Localisation : France, Auvergne
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Thierry   Mer 29 Sep - 16:01

Bonjour !
J.R.R. Tolkien a écrit:
« Qu'entendez-vous par là ? dit-il. Me souhaitez-vous le bonjour ou constatez-vous que c'est une bonne journée, que je le veuille ou non, ou que vous vous sentez bien ce matin, ou encore que c'est une journée où il faut être bon ?

Je m’appelle Thierry. J’ai 37 ans. Je vis dans un petit village d’Auvergne, au sommet d’une falaise, quelque part en France. Je suis prof de sciences à la ville et écrivain à la campagne. J’enseigne dans un petit lycée agricole avec des élèves adorables et j’adore ce boulot. Je suis aussi conteur régional à mes heures. Ma carrière de coureur de fond ayant été brisé avec mon genou, je me suis rabattu sur la marche qui aujourd’hui alimente mes rêveries.
Je fais du jeu de rôle, essentiellement sur table, depuis plus de 25 ans. J’ai commencé avec la boite rouge contenant l’édition française de Donjons & Dragons de 1983, achetée par correspondance avec l’argent de mon anniversaire.












Le jeu de rôle est une passion taillée pour moi : depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours jouer à m'inventer des histoires dont je suis le héros, où j'occis le terrible dragon mangeur d'hommes, au péril de ma vie, pour sauver la douce princesse au sommet de la tour… où je trappe le grand grizzly dans le Klondike… où, à peine sorti de ma Cimméria natale, je traverse silencieusement le sauvage pays des pictes… où au commande de mon chasseur de supériorité spatial je file dans les couloirs étroits d’une immense station de combat poursuivi par des intercepteurs belliqueux… où, revêtu d’un distille parfaitement ajusté sous ma juba, un fremkit en bandoulière et mon kriss à la ceinture, je voyage à travers les sables d’Arrakys à la tête d’un commando fremen, sans faire plus de bruit qu’une souris-kangourou, pour surprendre ces chiens d’harkonnens protégeant une moissonneuse… où j’arpentais les rues de Londres noyées dans le brouillard, une canne-épée à la main et un vieux revolver d’ordonnance dans la poche, à la poursuite de Jack l’éventreur… où, au sommet du donjon assaillie par des hordes armées, j’invoque Arioch, le seigneur des sept enfers, pour qu’ils viennent cueillir son tribut d’âmes…
Le jeu de rôle m'a simplement permis de rationaliser un peu tout ça. Depuis, pas un matin où je ne me lève sans avoir une pensée pour ma passion, pas un soir où je ne m'endorme avec.

Je ne suis pas l'homme d'un jeu ou d'un univers en particulier. Je trouve la vie bien courte et les occasions de jouer si rares que j’essaie d’endosser le plus grand nombre possible de personnages et de fouler le sol du plus d'univers possible, préférant des scénarii intenses à des campagnes qui tirent en longueur en s’essoufflant comme du beurre qu’on étale sur une tartine trop grande.

Difficile d'être exhaustif sur les jeux que j'ai pratiqué mais je peux certainement faire une petite liste :

      - Donjons & Dragons qui titille toujours mon imaginaire en me ramenant sans cesse à des histoires simples dans les univers de Mystara, de Greyhawk, des Royaumes Oubliés, de Ravenloft ou plus récemment de Midnight. J’aime l’idée du travail de groupe et celle de partir du niveau 1 pour arriver au niveau 36.

      - L'Appel de Cthulhu : j’ai découvert la boîte de base de la deuxième édition par un nuit de brouillard, j’avais une douzaine d’années. Tout au long de ma lecture, j’ai expérimenté un délicieux frisson que j’évoque aujourd’hui encore avant de me lancer dans n’importe quelle partie d’horreur. J’aime les vieilles universités, les livres anciens, les indestructibles Ford T, un bon fusil de chasse quand les choses se gâtent et la sueur froide dans le cou de mes personnages. J’apprécie surtout d’affronter l’innommable bien en sécurité au fond d’un bon fauteuil, un verre de lait sur le guéridon.












      - Rêve de Dragon : la crème des jeux. J’y reviens souvent, parce que c’est douillet et pratique. J’ai acheté la première édition pour Noël et je dois avoué que je l’ai vite relégué dans un coin de mon placard à merveilles. Puis je l’ai redécouvert quelques mois plus tard et il ne m’a plus jamais quitté. Il m’a offert mes plus belles parties en tant que meneur comme en tant que joueur. J’aime pour les règles que je trouve élégantes et efficaces (quand tout le monde les maîtrise autour de la table c’est un régal), pour le système de magie (le plus original et passionnant que je connaisse au coté de celui de Stormbringer) et pour le goût de la dérision, du voyage et de la rencontre qu’il m’a transmis. C’est aussi un des rares jeux où l’on peut se passer d’un joueur d’une partie sur l’autre et interchanger à volonté le meneur (Un rêve ça a l’avantage de ne pas être linéaire) : c’est terriblement pratique lorsque les filles, les études ou le travail commence à rendre difficiles les réunions du samedi soir. A cela, ajoutons que c’est le seul jeu où je n’ai jamais eu besoin de changer de personnage : autant dire que ce brave Erif en a vu depuis plus de 20 ans. C’est là que j’ai compris que la meilleur expérience ne se compte pas en points !












      - Bushido : quand je me suis lancé dans cette aventure en tant que conteur, je dois bien avoué que je ne connaissais pas grand-chose au Japon Médiéval mais je suis vite tombé sous le charme exotique de ce Nippon fantastique. La classe qui a tout de suite plu à mes joueurs c’est le fourbe ninja, allergique qu’ils était, sans y avoir goûté, à la notion d’honneur propre aux autres classes. A moi aussi, il m’a fallu un moment pour comprendre la Voie du Guerrier et le plaisir enrichissant qu’il peut y avoir à jouer un samouraï dans les règles de l’art, à la recherche de la plus belle mort. C’est certainement un peu ce jeu qui m’a appris ce que c’est qu’un code d’honneur.












      - MEGA : pour trente francs de l’époque (moins de 5 €), un jeu non seulement complet mais qui permet avec le même personnage de visiter tous les univers imaginables et, même dans toutes les peaux imaginables, avec de plus une raison toujours plausible de le faire puisque vous faîtes partie de la très directive Guilde des Messagers (Pas de souci pour introduire les personnages). Je range ce jeu au coté de Rêve de Dragon.












      - Stormbringer : j’ai découvert le jeu de Chaosium dans une épreuve du feu de Casus belli qui à cette époque savait vous faire saliver. J’en ai rêver pendant deux mois de vacances, notamment dans les longues rangées de maïs où j’ai travaillé, avant d’économiser assez pour me l’acheter. Avec celui de Rêve de Dragon, c’est le système de magie qui m’a donné le plus de plaisir et le monde dans lequel je me suis senti le plus libre de raconter des histoires à moi, épiques, violentes et sensuelles (j’étais en pleine adolescence !) dans lesquels la mort d’un personnage est devenue suffisamment courante pour qu’elle ne fasse plus peur à mes joueurs. J’ai fait de belles choses à cette époque.












      - Hawkmoon : dans la même lignée que Stormbringer, j’y ai engagé avec un certain plaisir les compétences scientifiques que je commençais à acquérir par ailleurs pour donner corps à la sorcellerie technologique. Mes scénarii devenait à l’époque de plus en plus riches, documentés et construits.












      - Maléfices : découvert avec un ami, le Daniel Dugourd qui signe la dernière édition du jeu, j’ai joué essentiellement devant le paravent des parties d’une rare finesse qui s’apparentaient beaucoup à du très agréable théâtre. Pas très fan de conventions et du culte de la personnalité que certains joueurs vouaient à l’époque à tout ceux dont le nom était sur une couverture, je me suis plutôt tenu à l’écart de ce monde. J’ai participé à monter, derrière Daniel, le Club Pythagore d’Auvergne qui m’a réservé les plus belles soirées contes de ma vie. Que dire d’autres si ce n’est que j’avais écris pour le Club une longue étude sur l’utilisation du jeu de tarot et un essai sur le jeu de rôle romanesque jamais publiés. Quant à Maléfices lui-même j’apprécie bien sûr la simplicité qui permet de se concentrer sur le décor et les personnages, les scénarii ouvragés mais surtout l’ambiance délicieusement sulfureuse derrière les volutes de laquelle se devine les desseins du Malin avec lequel devait pactiser mes aïeux, il n’y a pas si longtemps.












      - Hurlement : injouable… sinon à quoi servirait le Paradis. Des thèmes et une ambiance qui continue à me faire vibrer 20 ans plus tard. J’ai passé des heures passionnantes à travailler sur le jeu mais la linéarité qu’il impose a fini par me décourager. Vous n’avez en effet pas plus d’une chance de réussir un Hurlement. C’est certainement le jeu le plus compliqué à mener au bout d’une manière radicalement opposé à Rêve de Dragon. Sur mes vieux jours pourquoi pas. Je continue d’en rêver à chaque fois que je promène dans une forêt profonde.












      - Ambre : je n’aime pas Les Princes d’Ambre mais j’adore l’adaptation qu’en a fait Eric Wujcik. C’est le seul jeu dans lequel j’ai vraiment monté une campagne. Je suis devenu redoutable dans la Course au Trône parce que, contrairement aux personnages des livres, je n’ai aucun complexe à utiliser les pouvoirs de La Marelle et, apparemment, bien plus d’imagination qu’eux. Dans mon monde, Ambre ça remplace les échecs.












      - Enfin pour finir Le Monde des Ténèbres de White Wolf (Vampire, Loup-garou, Wraith, Mage & Changelin) avec une fâcheuse tendance à sortir de ce que certains appellent pompeusement la storyline en m’isolant dans une délicieuse Auvergne Ténébreuse de ma création. Dans ces jeux, j’aime la chasse du point de vue du chasseur bien sûr… mais aussi de celui de la proie. J’ai surtout pris beaucoup de plaisir à transposer ma région, que je connais comme ma poche, dans un monde obscur dont elle n’est pas si éloigné. J’ai parfois si bien réussi à entremêler fiction et réalité que ça en devient, même pour un bonhomme si terre à terre que moi, confondant.















Quelques ratés :
    - JRTM : j’ai détesté les règles et rien appris sur l'univers de Tolkien que je ne sache déjà ou que je n’ai préféré ne jamais savoir.












    - La Compagnie des Glaces : un mauvais jeu amateur publié version brouillon. J’aime pourtant beaucoup l’univers.












    - Athanor : une idée qui a séduit le naturaliste de formation que je suis mais je trouve le système de mutation des personnages de joueurs trop timide à mon goût.












    - Runequest et Glorantha : trop coûteux pour mes économies, je n’ai jamais pu aller au bout de cette univers mais j’ai quelques bons souvenirs de la Passe du Dragon.













J’ai testé pas mal d’autres jeux bien sûr pour un ou deux scénarii : Zone, Whog Shrog, Paranoïa, Warhammer, Empire & Dynastie, Château Falkenstein, SpaceMaster, DC Heroes, Légendes celtiques, Légendes des Mille et Une Nuits, Pendragon












Je n’ai jamais voulu créé de jeu de rôle amateur parce que je trouve que c’est une remarquable perte de temps. Moi ce que je préfère c’est créer de petits scénarii One Shot monté comme des horloges suisses qui font faire le tour d’un genre. J’ai par exemple à mon actif :
    - Plusieurs partie dans l’univers Star Wars, avec différentes règles, dont l'époustouflant Episode V prime tiré d’un scénario de Casus Belli dans lesquels on découvre les dessous de la victoire des rebelles sur Endor à partir de la bataille de Hoth avec beaucoup de travail derrière et un rendu mémorable digne d’un bon film.
    - Un très agréable Western shoot them up avec des personnages particulièrement typés comme le cynique Juge-sans-Pardon ou la vénéneuse Lucie Perd-La-Vue.
    - Un Super Héros solo qui vit l’avènement d’un nouveau personnage de Comics, Le Styx, tout le long d’une mortelle partie d’échec (tirés d’une partie célèbre, les noirs font échec & mat aux blancs avec deux pièces contre huit !). Une fin qui me fait encore dressé le poil.
    - Un James Bond solo qui explique pourquoi le personnage de Ian Flemming ne vieillit pas.
    - …
Au passage, petit message personnel aux auteurs : plus que de nouveaux univers et des tas de règles, c’est plus de beaux scénarii, intelligents, travaillés et bourrés de détails que je suis prêt à payer. Je ne suis peut-être pas le seul. A bon entendeur…

Aujourd’hui, je suis plutôt isolé en haut de mon rocher, assiégé par une forêt encore profonde, et les parties de jeu de rôle sont de plus en plus espacés. Alors, il y a cinq ans, j’ai découvert grâce à La Toile un autre moyen de satisfaire au démon du jeu, tout en sacrifiant à mon plaisir d’écrire : le jeu de rôle sur forum. J’expérimente par exemple cette année le mouvement Oldschool sur le site AideDD où je fais notamment jouer La Cité perdue, un vieux module D&D.

Pour résumer, j'aime cette idée d'avoir traversé une profusion d'univers et jouer des personnages bien différents : bons, mauvais, sauvages, doux, forts ou faibles… Et même si je sais bien que je n'explore pas tout à fond (au demeurant, est-ce souhaitable ?), j'essaie de saisir la substantifique moelle d'un monde et/ou d'une peau, de présenter en une histoire tout ce qui en fait la saveur comme dans un bon film. Pour le reste, en quittant la table, je crois qu’il est bon d’avoir encore un peu faim.

Voilà, c'est moi !

Bonjour !
J.R.R. Tolkien a écrit:
« A combien de choses vous sert ce mot de bonjour ! fit remarquer Gandalf. Vous voulez maintenant dire que vous désirez être débarrassé de moi et que le jour ne sera pas bon tant que je n'aurai pas poursuivi mon chemin.


Dernière édition par Thierry le Mer 4 Juil - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Mer 29 Sep - 16:30

Superbe présentation applause ! applause ! applause !

Et cela ne me rajeuni pas quand je revois la cover de certains jeux

Hurlements ou comment voir les loups-garous differemment, Reve de Dragon et ses scénarios poétiques....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Mer 29 Sep - 17:50

Salut à toi! c'est pas pour frimer mais némésis possède 80% des livres que tu cites (si en fait c'est pour frimer).
Revenir en haut Aller en bas
Gobelure
MJ
MJ


Nombre de messages : 329
Localisation : Clermont-FD (original, non ?)
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Thierry   Mer 29 Sep - 19:17

Héhé, ça valait le coup d'attendre, mon Fadar !

Sublime présentation que voilà, et à très, très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aidedd.fr
Lionel
Tavernier
Tavernier
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 37
Localisation : Variable
Date d'inscription : 14/08/2005

MessageSujet: Re: Thierry   Mer 29 Sep - 19:31

Salutations,
Sois le bienvenu chez les fous.
Après avoir lu ta description qui est fort intéressante j'ai constaté que toi aussi tu n'as pas apprécié JRTM.
Connais tu le JDR Tiers Age ?
Il a été fait par des personnes qui comme nous ont été profondément déçues par JRTM.
Si tu ne le connais pas, je te propose de te le faire tester a l'occasion.
A bientôt.

_________________
L’amour et la haine sont les deux cotés d’une même pièce de monnaie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Jeu 30 Sep - 10:57

Pour commencer, bonjour et bienvenue noble voyageur évoluant dans l'immensité de la toile . Quelques points de ta présentation ont attiré mon attention et je permets de te questionner dessus. (cela est fort peu poli, j'en conviens, mais la curiosité bien qu'étant un vilain défaut est mère de tous les savoirs)

1. je ne savais pas qu'un jeu de rôle sur la sagas phare de zelazny avait été créé. Hum, voilà qui est fort intéressant. Mais sur quel système de dés ce base-t- il? combien de volume? Sur quel trame?
2. Tu es conteur régional donc, officies-tu pour le plaisir des oreilles profanes?
3. En tant qu'écrivain, sur quel(s) registre(s) es tu?


encore bienvenue

Revenir en haut Aller en bas
Jheane
PJ
PJ


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Thierry   Jeu 30 Sep - 11:25

Nausicaa je peux répondre je pense à une de tes questions ...

Citation :
je ne savais pas qu'un jeu de rôle sur la sagas phare de zelazny avait été créé. Hum, voilà qui est fort intéressant. Mais sur quel système de dés ce base-t- il?
Aucuns jets de dés justement !

D'ailleurs Thierry, Ambre fait parti des jeux auxquels je n'ai jamais eu l'occasion de jouer mais pour lesquels mon envie de découverte persiste depuis plusieurs années.
Alors s'il te prenait l'envie de masteriser une petite partie fais signe !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lionel
Tavernier
Tavernier
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 37
Localisation : Variable
Date d'inscription : 14/08/2005

MessageSujet: Re: Thierry   Jeu 30 Sep - 13:50

Dans les jeux sans dés, il y a aussi Nobilis Mr.Red

_________________
L’amour et la haine sont les deux cotés d’une même pièce de monnaie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Jeu 30 Sep - 22:07

Merci Jheane pour cette information ma foi fort alléchante.
Hum, si l'envie te prenait de masteriser les frasques de la cours d'ambre et de son pendant chaotique, tu aurais une deuxième personne fortement intéressée même si il faut aller dans un village reculé de l'Auvergne.
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
MJ
MJ
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 45
Localisation : France, Auvergne
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Réponse   Ven 1 Oct - 23:34

Bonjour à tous,

Merci pour l'accueil.

Yum' a écrit:
Après avoir lu ta description qui est fort intéressante j'ai constaté que toi aussi tu n'as pas apprécié JRTM.
Connais tu le JD Tiers Age ? Il a été fait par des personnes qui comme nous ont été profondément déçues par JRTM.
Si tu ne le connais pas, je te propose de te le faire tester a l'occasion.
Bonjour Yum,
Oui je connais Tiers Age mais comme pour beaucoup de jeu, je n'ai pas eu l'occasion d'y jouer ni de m'y intéresser vraiment. A l'occasion pourquoi pas marcher à nouveau sur La Terre du Milieu bien sûr.

Nausicaa a écrit:
1. je ne savais pas qu'un jeu de rôle sur la sagas phare de zelazny avait été créé. Hum, voilà qui est fort intéressant. Mais sur quel système de dés ce base-t- il? combien de volume? Sur quel trame ?
Le jeu de Wujcik n'utilise en effet aucun système aléatoire : c'est à la fois son point fort et son point faible. D'abords son point faible parce que le hasard fait partie de la vie et que l'esprit humain le simule très mal (On aime tant donner du sens à ce qu'on fait !). C'est le meneur qui décide de l'issue de toutes les actions des joueurs en ne s'appuyant que sur leur caractéristiques, l'intelligence de leur interprétation (très subjective bien sûr !) et le bon sens (une des choses les mieux partagés du monde !). Il faut avoir drôlement confiance dans l'impartialité du gars derrière le paravent. Si on ajoute à ça une ambiance intrigue de cour qui monte les personnages les uns contre les autres, c'est un jeu à jouer entre personnes averties.
Son point fort, les joueurs doivent rivaliser d'imagination plus que dans n'importe quel autre jeu pour interpréter au plus prêt un Prince d'Ambre, demi-dieu manipulé et manipulateur, capable de créer d'une pensée une infinité d'univers dont il doit se servir comme d'un outil, pour gagner des places dans la course au trône d'Ambre ou simplement survivre. Le joueur bénéficie généralement d'une liberté de mouvement sans pareil (qu'ils n'osent souvent d'ailleurs pas utiliser - les joueurs sont trop raisonnables !). C'est assez jouissif je trouve de passer avec le même personnage, dans la même partie, d'une Terre du Milieu vaincue par Sauron à une Arrakis sans Muad'dib en passant par une Sin City fantasque, tout ça pour semer une armée de sicaires lancés après lui par un oncle vindicatif. Bref, c'est un style de jeu à part.
Le livre de base privilégie la période entre les deux cycles, juste après le couronnement de Random mais invite, comme j'aime, à ne pas se laisser cloisonner par les livres et à réinventer Ambre à volonté, proposant même, avec beaucoup d'intelligence, différentes versions de chaque prince. Même après avoir lu les livres, on est sûr de rien. Pour le reste, Ambre est essentiellement un jeu d'intrigues. Je note dans un coin de ma tête l'idée qu'une partie peut intéresser au moins deux personne. Smile.

Nausicaa a écrit:
2. Tu es conteur régional donc, officies-tu pour le plaisir des oreilles profanes ?
J’officie volontiers pour tous ceux qui on envie d’entendre comme de raconter de belles histoires, sur un chemin, autour d’une bonne table ou au coin d’un bon feu. Mais c’est devenu plus rare ces dernières années. Je réserve donc souvent ce talent à mes élèves.

Nausicaa a écrit:
3. En tant qu'écrivain, sur quel(s) registre(s) es tu?
La Fantasy romanesque bien sûr, sous l’inspiration de mes jeux de rôle. Rien de professionnel, que le plaisir de mettre un mot devant l’autre !
J’ai pas mal écrit sur Ambre, sur les super-héros Marvel, sur Star Wars , sur Hurlement et sur l’Auvergne. La plupart de mes contes inachevés sont rassemblés sur Portulan, un groupe de discussion Yahoo. C’est sans prétention mais je suis vraiment fier de certaines pièces.

Merci pour ces questions Nausicaa. Quand on arrive dans un lieu inconnu, c’est toujours très rassurant qu’on vous pose une question sur quelque chose qu’on connaît et qu'on aime.
Revenir en haut Aller en bas
Alexis
Tavernier
Tavernier
avatar

Nombre de messages : 983
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 14/08/2005

MessageSujet: Re: Thierry   Dim 3 Oct - 12:20

Magnifique présentation en effet Very Happy

JRTM ne bénéficiait en effet que d'un système bancal : Iron Crown Enterprises a sorti une bien meilleure version sous la forme de HARP



Bienvenue, ceci dit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.association-nemesis.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Dim 3 Oct - 14:47

Citation :
Merci pour ces questions Nausicaa. Quand on arrive dans un lieu inconnu, c’est toujours très rassurant qu’on vous pose une question sur quelque chose qu’on connaît et qu'on aime.
C'est plutôt un plaisir pour moi d'avoir des réponses aussi complètes et instructives. merci

Citation :
C'est assez jouissif je trouve de passer avec le même personnage, dans la même partie, d'une Terre du Milieu vaincue par Sauron à une Arrakis sans Muad'dib en passant par une Sin City fantasque, tout ça pour semer une armée de sicaires lancés après lui par un oncle vindicatif.
Cette phrase sent un peu le vécu. Razz
Dans tous les cas, le monde des princes d'ambre est assez riche pour créer autant d'univers fantasques (ou non) que l'on souhaite. Cela doit être stimulant de laisser sa pensée vagabonder tout en évitant et contrecarrant les plans de ses voisins de table plus ou moins vindicatifs avec bien sur un sentiment de méfiance (voir de paranoïa) envers le moindre dire du maître des jeux. En tout cas, merci pour cette information. Smile


Citation :
J’officie volontiers pour tous ceux qui on envie d’entendre comme de raconter de belles histoires, sur un chemin, autour d’une bonne table ou au coin d’un bon feu. Mais c’est devenu plus rare ces dernières années.
les personnes qui aiment les belles histoires sont elles si rare?

Citation :
La Fantasy romanesque bien sûr, sous l’inspiration de mes jeux de rôle. Rien de professionnel, que le plaisir de mettre un mot devant l’autre !
J’ai pas mal écrit sur Ambre, sur les super-héros Marvel, sur Star Wars , sur Hurlement et sur l’Auvergne. La plupart de mes contes inachevés sont rassemblés sur Portulan, un groupe de discussion Yahoo. C’est sans prétention mais je suis vraiment fier de certaines pièces.
Si tu me le permets, j'irais les lire.
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
MJ
MJ
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 45
Localisation : France, Auvergne
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Thierry   Dim 3 Oct - 16:31

nausicaa a écrit:
les personnes qui aiment les belles histoires sont elles si rare?
Bien au contraire mais la plupart des gens préfèrent les découvrir sur grand écran en 3D. Une veillée-conte ça demande apparemment plus d'efforts : il faut se déplacer dans un lieu un peu plus pittoresque qu'un cinéma, rencontrer des gens, donner souvent plusieurs heures de son temps pour chauffer l'ambiance et finalement faire vagabonder sans machine son imagination uniquement sur des paroles. Cela ne te rappelle pas un autre loisir ?

nausicaa a écrit:
Si tu me le permets, j'irais les lire.
Je t'en prie, c'est fait pour.
Je conseille souvent :

... parce qu'ils sont courts.

Amicalement,
Thierry.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Dim 3 Oct - 19:40

Expliquer qu'un jeux de rôle c'est:
" des personnes ce réunissant autour d'un conteur pour interpréter les personnages de ses histoires"
est la définition la plus simple que j'ai trouvé pour expliquer aux personnes n'ayant jamais fait de jeux de rôle.
Je pense que c'est à la fois du théâtre, un jeux de société (au sens premier du terme) et un merveilleux moyen de faire fonctionner son imaginaire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
MJ
MJ
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 45
Localisation : France, Auvergne
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Thierry   Dim 3 Oct - 20:33

nausicaa a écrit:
Expliquer qu'un jeux de rôle c'est:
" des personnes ce réunissant autour d'un conteur pour interpréter les personnages de ses histoires"
est la définition la plus simple que j'ai trouvé pour expliquer aux personnes n'ayant jamais fait de jeux de rôle.
Je pense que c'est à la fois du théâtre, un jeux de société (au sens premier du terme) et un merveilleux moyen de faire fonctionner son imaginaire ^^
Très exactement, des jeux dans un jeu, un merveilleux jeu Gigogne (à la manière des poupées) comme je l'ai écris dans un article il y a quelques années :
A la fois,
    - jeu de hasard (le 421)
    - jeu de culture générale (le Trivial Poursuite)
    - jeu de simulation (le Simulateur de libre arbitre)
    - jeu de relation (la veillée)
    - jeu d'énigme (le jeu du sphinx)
    - jeu de communication (la discussion)
    - jeu de rhétorique (les marionnettes des mots)
    - jeu d'acteur (le théâtre)
    - jeu d'auteur (le conte)
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gobelure
MJ
MJ


Nombre de messages : 329
Localisation : Clermont-FD (original, non ?)
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: Thierry   Dim 3 Oct - 21:59

Cela dit, expliquer ce qu'est le jeu de rôle sans exemple est voué à l'échec. Ma femme a mis des années avant de comprendre ce que c'était le jour où elle m'a vu faire une séance avec les enfants. Toute tentative de description est relativement vaine, alors que 5 minutes d'observation suffisent amplement. C'est du moins mon expérience.
On peut ensuite gloser à l'envi sur tout ce que le jeu de rôle est ou n'est pas, aucune définition ne permettra à un non initié de se faire une idée suffisamment précise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aidedd.fr
Thierry
MJ
MJ
avatar

Nombre de messages : 211
Age : 45
Localisation : France, Auvergne
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Thierry   Dim 3 Oct - 23:32

Gobelure a écrit:
Cela dit, expliquer ce qu'est le jeu de rôle sans exemple est voué à l'échec. Ma femme a mis des années avant de comprendre ce que c'était le jour où elle m'a vu faire une séance avec les enfants. Toute tentative de description est relativement vaine, alors que 5 minutes d'observation suffisent amplement. C'est du moins mon expérience.
On peut ensuite gloser à l'envi sur tout ce que le jeu de rôle est ou n'est pas, aucune définition ne permettra à un non initié de se faire une idée suffisamment précise.
... ni de faire vraiment adhérer une personne qui n'a pas d'atomes crochus avec ce loisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Lun 4 Oct - 20:00

nausicaa a écrit:
Expliquer qu'un jeux de rôle c'est:
" des personnes ce réunissant autour d'un conteur pour interpréter les personnages de ses histoires"
est la définition la plus simple que j'ai trouvé pour expliquer aux personnes n'ayant jamais fait de jeux de rôle.

Très belle définition, je la reprendrais à mon compte à l'occasion ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thierry   Lun 4 Oct - 22:06

Disons que cette définition à surtout été crée pour éviter certains regards:
- de panique de ma mère quand je disais que j'allais faire du jeu de rôle ( mais non, je ne vais pas faire un suicide suite à la mort de mon personnage/ mais non on ne se bat pas pour de vrai, etc..)
- d'incompréhension (voir vide de tous signes d'intelligence) de mes camarades de Fac de droit
- de curiosité de mes amis

Elle est certes incomplète mais a le mérite d'être compris par à peu prés tout le monde. Même ma grand-mère a (raisonnablement) compris le concept. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thierry   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thierry
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pense à Thierry( Elodie)
» Refuge 3, refuge secret de Thierry
» Haiti -politique ; Thierry Mayard Paul renvoye
» thierry liège [Ajouté]
» Qui aime bien, châtie bien. C'est mon ex qui me l'a apprit ! - Thierry & Rosario

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Antre du roliste perdu :: L'Antre des rolistes perdus :: Les chambres de la taverne-
Sauter vers: